Minorin – Été 2014

La saison d’automne est bientôt terminé. Est-ce le bon moment pour revenir sur les animes d’été ? Je pense

Chose étrange, cet été, j’ai maté que des séries en un cour. Sauf SAO mais GGO et Excaliber/Mother Rosario sont tellement différents que je les considère comme deux séries différentes. Comme y’a trois mois, je me base sur les tops Minorin saisonniers pour ce post. Et lol, y’a pas de topic consacré aux animes de cet été sur Thalie ?

Meilleur générique

Hanayamata OP
Zankyou no Terror ED
Barakamon ED
Space Dandy 2
Free S2 ED

Meilleur perso féminin

  1. Esdeath (Akame ga Kill)
  2. Heck, Takahiro est incroyablement bon pour créer des Waifus. Le mec a un vrai talent dans la matière. Tout le monde y trouve son compte et well, mon compte, ça a été Esdeath. Ice Bitch de qualitay les amis. C’est bien simple, après avoir drop l’anime, j’ai juste continué à mater les épisodes où elle était.

  3. Mikoshiba (Gekkan Soujo Nozaki-kun)
  4. Mikorin, c’est notre héroïne à tous. Celle dont on a besoin et qu’on mérite. Mikorin Best Girl.

  5. Naru (Barakamon)
  6. Boule d’énergie perpetuelle, Naru porte à moitié sa série sur ses épaules. C’est un personnage incroyablement vivant, toujours joyeuse, toujours curieuse et auquel on s’attache inexorablement.

  7. Kuro (PRISMA ILLYA 2wei)
  8. 2 lolis dans ce top, quelqu’un a pris le contrôle de mon corps. Mais hé, Kuro est le premier vrai personnage original de PRISMA ILLYA et HIROMIYA le gère formidablement bien et fait de Kuro un personnage vraiment intéressant, avec une vie de merde, le pouvoir d’Archer et une personnalité exubérante. C’est chouette.

  9. Yaya (Hanayamata)
  10. Je ne l’ai jamais caché, j’ai un certain faible pour les bonnes Tsundere. Et yup, Yaya en est une. Elle est même excellente et sa force de caractère a plus d’une fois servie de soutien au reste du groupe.

  11. Momoka (Sabagebu)
  12. Cette fille est une vraie connasse. Elle te poignardera dans le dos pour s’en sortir, te vendra pour une poignée de dollars et fera tout ce qui est en son pouvoir pour atteindre ses objectifs. C’est un personnage scandaleux mais qu’est ce qu’elle est fun à suivre.

Meilleur perso masculin

  1. Dandy (Space Dandy)
  2. Dandy est un tocard. Mais le bon tocard. Celui auquel tu t’attaches. Celui qui s’en sortira de manière absurde parce qu’il a vécu sa vie de cette manière. Celui qui te réserve toujours des surprises parce que le sens commun n’a aucune emprise sur lui. Celui qui vivra toujours des aventures extraordinaires parce qu’il ne s’est jamais dit que c’était pas forcément une bonne idée. Dandy, c’est ce genre d’hommes. Avec un abonnement à Boobies.

  3. Inaho (Aldnoah.Zero)
  4. Bonjour, je suis Pokerface. Et je détruits des mechas super perfectionnés dans mon mecha d’entrainement. Et j’ai une princesse comme Waifu. Inaho, c’est un peu notre héros à tous.

  5. Rin (Free! Eternal Summer)
  6. Deux fois durant ma vie, j’ai discuté avec des gens de mon top des Rin (qui est, Fate/stay night – Free! – To LOVE-Ru Darkness) et Amo a volé l’idée pour en faire un top Crunchyroll, je vais faire un procès. Mais ouais, Rin de Free ES est un excellent personnage. Il a arrêté de se noyer dans ses dramas et vient en aide aux autres pour les sauver de leur dramas et c’est un rôle parfait pour lui. Je veux un spinoff juste centré sur les aventures de Rin.

  7. Yuu Narukami (Persona 4 the Golden Animation)
  8. P4G, c’est cette œuvre qui est un speedrun d’un New Game+ de P4. Qui dit Ne Game+ dit MC à fond dès le premier épisode. Le mec, il se OneShot des boss, il se fait un harem et des bros et le tout sans transpirer. Tranquille, comme s’il allait faire ses courses au marché.

  9. Seishuu Handa (Barakamon)
  10. Si Naru porte à moitié la série sur ces épaules, le MC porte la seconde moitié. Tokyoïte débarqué dans la campagne la plus profonde pour se chercher, il va se trouver. Difficilement. Sans eau chaude. Sans porte fermant à clé. Sans pouvoir se reposer ni se concentrer. Comme un homme. Plus fort que les océans.

Déception

  1. Akame ga Kill
  2. Le manga a toujours été pour la tranche d’âge 15-17 ans donc hé, je suis pas forcément le public type. Mais soit. Le problème de l’anime, c’est qu’ils rajoutent plein de scènes qui well ne servent à rien. Sa réalisation est en plus quelconque et le réalisateur ne connait toujours pas le nom de son héroïne après 24 épisodes, pliz on dirait Yamakan. Vraiment, lisez le manga, il est mieux.

  3. Gun Gale Online
  4. C’était déjà chiant dans les LN, c’est chiant en anime. J’accroche ni à Sinon ni à l’histoire donc pff, ce fut 14 épisodes difficiles. Surtout que c’est pas forcément bien réalisé ni bien animé. Sauf la scène du quasi-viol. Pliz A1, qu’est ce que tu fais de tes animateurs ?

  5. Ao Haru Ride
  6. C’était sympa. Yup. Mais lisez le manga. L’anime apporte pas grand-chose et a une réalisation un peu fainéante donc perdez pas forcément votre temps sur l’adaptation. Mais lisez le manga, c’est du bon Shoujo.

  7. Rail Wars
  8. Je sais pas quoi penser de cette série. C’était globalement de la merde mais y’a eu quelques épisodes assez brillants dans leur folie qui ont atteint des niveaux de WTF assez incroyables. Limite, matez les 4 épisodes qui valent le coup et épargnez-vous le reste. Voire ne regardez rien. Mais ne perdez pas votre temps à tout mater.

Coup de Coeur

  1. Hanayamata
  2. Je suis le manga chez DokiDoki depuis le premier tome donc je savais déjà ce qu’il allait se passer. Mais ISHIZUKA à la réalisation donc l’anime a une vraie valeur ajoutée. L’histoire est en plus bonne avec ce qu’il faut de pathos et de joie pour nous accrocher. Et les scènes de danses sont très bonnes. Je regrette juste qu’ISHIZUKA n’ait pas eu le temps de vraiment se donner à fond sur l’anime parce que NO GAME NO LIFE lui avait pris les mois précédants la diffusion.

  3. Gekkan Shoujo Nozaki-kun
  4. Miam, du bon Shoujo humoristique (même si, je sais, c’est prépub dans un mag Shonen au Japon). C’était très souvent très drôle, aussi bien les personnages que les situations, c’était bien réalisé, merci DogaKobo, et c’est donc un anime que je recommande chaudement.

  5. Sabagebu
  6. Ca par contre, c’est du Shoujo pur et dur. La preuve que les mags de prépub japonais n’ont parfois aucun sens. C’est un peu le rejeton rejeté de Dogakobo puisque c’est le réalisateur de Love Lab et YuriYuri derrière, ce qui rend l’anime vraiment fun et burlesque, mais c’est animé chez Pierrot+ donc à partir de 5e épisode, l’anime devient plus coréen que japonais. C’est dommage. Et la série est assez irrégulière dans son humour. Mais essayez au moins quelques épisodes pour savoir.

  7. Persona 4 the Golden Animation
  8. Un jour, les mecs chez Aniplex se sont dit « Bon les mecs, faut qu’on fasse un anime centré sur Marie mais on va mettre que 12 épisodes ». Après des discussions houleuses, ils ont fait un speedrun d’un New Game+. Le type qui a eu l’idée mérite une médaille tant c’est formidable. Par contre, la réalisation de l’anime est quelconque, A1 a clairement miss ses forces sur d’autres œuvres.

  9. Barakamon
  10. C’est une sorte de Yotsuba inversé et cela se mate donc formidablement bien. C’est un peu l’anime diabète de la saison, qui vous réchauffe le cœur à chaque épisode.

Meilleur anime

  1. Free! Eternal Summer
  2. La S1 était well sympa mais avait plein de défauts. La S2 ? Elle est honnêtement bonne. KyoAni était complètement en roue libre et ils ont fait ce qu’ils savent faire de mieux, des fanfics. Les personnages sont attachants, il n’y a pas de drama insupportable. Sauf peut-être celui d’Haru mais parce qu’il m’a parlé et c’était donc parfois assez malaise parce que j’avais jamais l’impression qu’on me jetait du sel sur une plaie. Il était donc bien traité. Comme toute la série globalement. Aussi étrange que cela puisse paraitre, j’aurait tendance à recommander cette S2 de Free!

  3. Space Dandy S2
  4. Space Dandy a été, durant ces deux saisons, une vraie ode à l’animation. On a senti un vrai plaisir des mecs derrière à t’offrir un anime qu’ils aimaient, qu’ils prenaient plaisir à faire et ils voulaient partager ce sentiment aux spectateurs. C’est réussi. On peut reprocher un format trop américain où rien ne se passe jamais, sans fil rouge et avec des personnages qui évoluent pas mais ces défauts ne sauraient éclipser le vrai plaisir que j’ai ressenti devant l’anime. Chaque épisode était formidable et il m’a été très difficile de dire au revoir à Dandy et sa fine équipe.

  5. PRISMA ILLYA 2wei!
  6. Je savais déjà ce qui allait se passer. Mais j’ai quand même vachement apprécié. Parce que 2wei! est le moment à partir duquel HIROYAMA peut se lâcher et gérer son oeuvre comme il le souhaite et il la gère bien. Derrière, on a une eu une excellente réalisation de la part de Silver Link qui a offert de très bonnes scènes de combats et cette première moitié de deuxième saison était donc très chouette.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *