Taifū no Noruda – J’entends souffler le vent de la hype

taifu2

Cela fait déjà quelques semaines que l’annonce de ce film a été faite et on n’en a même pas parlé par ici. C’est tout de même un peu triste.

Alors, faisons court : Taifū no Noruda (également écrit Typhoon Noruda) est un film d’animation dont la sortie en salle est prévue pour le 6 juin au Japon.

Son annonce est passée relativement inaperçue, néanmoins, elle a su toucher quelques amateurs d’animation et j’ose espérer ne pas être le seul à attendre ce film de pied ferme.

Tenez, si cette bande-annonce ne vous paraît pas limpide, je me fends même d’une traduction maison et foireuse du synopsis du film :
Sur une île japonaise isolée, la veille du festival culturel du collège qui sert de décor au film, un jeune garçon décide de mettre fin à sa « carrière » de joueur de baseball, ce qui entraîne une dispute avec son meilleur ami. Et tandis que le collège est frappé par un important typhon, ils vont faire la rencontre de Noruda, une mystérieuse jeune fille.

Tout cela ne nous dit rien de plus sur le film, je suis d’accord. Y a-t-il vraiment de bonnes raisons d’être hypé ?

Oui, ai-je envie de dire.

Pour commencer, il s’agit du premier long-métrage de Colorido, un jeune studio, fondé en 2011 et qui a travaillé jusqu’ici sur une petite poignée de courts-métrages, en l’occurrence, principalement les œuvres de Hiroyasu Ishida, un jeune réalisateur (il a 27 ans) de talent.
Le nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais l’homme a réalisé la très amusante Confession de Fumiko (Fumiko no Kokuhaku) alors qu’il était encore étudiant, ou, plus récemment, le magnifique Poulette no Isu (nommé Paulette’s Chair, outre-Atlantique).

taifu4

Faites une bonne action, cliquez sur le lien ci-dessus et allez mater Poulette no Isu. Sérieusement.

Évidemment, en tant que figure phare du studio, Ishida est très impliqué dans ce projet de film, aux côtés de Youjirou Arai, qui a travaillé en tant que character designer et directeur d’animation sur une partie des courts métrages de Colorido, en a réalisé un (l’hypnotisant Control Bear) et a pu se former à l’animation auprès de quelques grands noms, puisqu’il a été animateur clé sur le film de Makoto Shinkai, Voyage vers Agartha et chez Ghibli, sur Arrietty, la Colline aux coquelicots et Le vent se lève. Et il n’a que 26 ans.
Chose intéressante, alors que le duo fonctionne souvent dans l’autre sens, cette fois-ci, c’est Arai qui réalise le film, tandis qu’Ishida en est le charadesigner et directeur d’animation.

taifu5

Control Bear… c’est beau une pub, quand elle est confiée à des gens talentueux.

Quoi qu’il en soit, je fais entièrement confiance à Colorido dont les œuvres ont toujours réussi à me séduire jusque là. Surtout que l’équipe a l’air de savoir ce qu’elle fait. L’aperçu que donne la bande-annonce permet de le confirmer, une fois de plus, le travail a l’air léché : belle animation, très beau travail sur les couleurs, direction artistique sympa…

taifu6

Un aperçu du charadesign du film, assez classique, mais pas « déjà-vu » pour autant.

D’ailleurs, j’ai toujours cette impression que le vent est quelque chose d’extrêmement complexe à animer. Bien qu’il n’ait pas de corps, il se manifeste en mettant d’autres objets en mouvement (l’herbe, les vêtements, les cheveux…) C’est un des points sur lesquels je trouve le « style Ghibli » bluffant : la façon dont est animé le vent.
Et là, je suis vraiment impressionné par le traitement qui lui est réservé dans la bande-annonce de Taifū no Noruda. Savoir qu’il y a des animateurs suffisamment talentueux pour traiter du sujet dans un film où un typhon semble être le principal élément perturbateur me semble être une très bonne nouvelle.

taifu3

En tout cas, le film a l’air de bien porter son nom.

Mais outre cet aspect technique, ce qui me botte aussi, c’est la possibilité de voir un nouveau long-métrage original, un format que j’apprécie énormément, mais qui n’est pas le plus courant de l’animation japonaise. Alors certes, on peut aussi compter sur Hosoda, cette année, mais si, de cette expérience, on peut voir émerger un nouveau réalisateur talentueux de longs-métrages, c’est encore mieux. Pas que Hosoda ou Shinkai ne me conviennent pas, loin de là, même, mais c’est toujours agréable de voir surgir de nouveaux talents. Et au vu de son travail jusqu’à maintenant, je pense qu’on peut attendre encore de grandes choses d’Ishida et Arai.

Bref, l’excitation de voir un jeune réalisateur que j’aime beaucoup produire un film qui s’annonce de qualité s’est emparé de moi. Je suis à peu près dans le même état qu’à chaque nouveau projet de Makoto Shinkai (qui, lui aussi, a commencé sa carrière en travaillant seul sur des courts-métrages et est capable de donner envie de regarder des publicités).

Informations supplémentaires :

  • À l’OST du film, on retrouvera Masashi Hamauzu, qui a déjà travaillé avec Colorido, mais qui a surtout bossé 15 ans chez Square Enix, entre autres sur les OST de certains FF. Le thème du film est, quant à lui, chanté par Galileo Galilei, un groupe qu’on a pu entendre dans AnoHana ou dans Gundam AGE.
  • Les seiyuu des personnages principaux, Kaya Kiyohara (Noruda), Shuhei Nomura (Shuuichi) et Daichi Kaneko (Kenta) signent tous trois leur premier rôle de doublage.
  • Une bonne partie des courts du studio Colorido sont visibles gratuitement et légalement sur Internet. Le site du studio les a même répertoriés : http://colorido.co.jp/works.html
  • La courte vidéo à la fin de la bande-annonce du film provient de Hinata no Aoshigure, court métrage de 20 minutes réalisé en 2013 par Ishida (toujours chez Colorido), qui sera projeté en même temps que Taifū no Noruda. Il existe une bande-annonce de ce court.
  • Puisque j’ai parlé d’animation du vent, j’en profite pour rappeler l’existence d’une des séries les plus intéressantes du début des années 2000.
taifu7

Hinata no Aoshigure, un autre court, toujours aussi beau, d’Ishida, qui s’annonce fort intéressant…

One Comment

Répondre à Kobato Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *